ID1006706

MIROIR SOLEIL SIGNÉ "CHATY VALLAURIS A.M."

disponible

Occasion

590,00€

Voir les conditions de livraison
Veuillez nous indiquer votre pays de livraison
Très grand miroir soleil en métal doré estampillé Chaty Vallauris d'environ 95cm de diamètre avec sa glace bombée dit "de sorcière" de 25cm de diamètre. Quelques usures et petites pliures sur les rayons. Sans qu’on le sache, nous côtoyons presque quotidiennement le miroir soleil Chaty Vallauris, ou du moins des répliques qui s’inspirent de celui-ci. Et oui, c’est lui le fameux miroir qu’on voit partout ! Aujourd’hui, j’ai donc eu envie de vous parler de cette icône design qui, loin d’être une nouvelle tendance déco, se niche dans notre intérieur depuis le milieu du XXème siècle. Aussi appelé miroir de sorcière, ce petit élément a une riche et longue histoire à nous raconter. Alors si vous êtes prêt, je vous embarque pour un petit voyage dans le temps : direction l’année 1902, celle de la naissance de Gilbert Poillerat. À l’âge de 19 ans, le jeune homme sort de l’école Boulle et devient l’apprenti d’Edgar Brandt, ferronnier d’art et industriel de l’armement, auprès duquel il passera huit années. Durant celles-ci, Gilbert Poillerat va révélé sa passion pour la décoration ainsi que l’art et la technique du travail du fer. Très vite, il se classe parmi les plus grands ferronniers d’art français. Et il affirme une véritable attirance pour les courants du XVIIème et du XVIIIème dont il va fortement s’inspirer. Sa grande époque ira des années 30 aux années 50. Il innove. Avec lui, le fer raconte des histoires, fait ressurgir des souvenirs et bouscule ce qui se fait alors. C’est durant cette période qu’il crée le miroir soleil Chaty Vallauris. La première particularité d’un miroir soleil Chaty Vallauris est sa convexité. En effet, la partie réfléchissante de l’objet est bombée. À l’époque, on parle d’oeil de sorcière ou de troisième oeil, car on lui attribuait des pouvoirs magiques. En effet, de par sa forme, ce type de miroir est tellement déformant qu’on peut réussir à voir l’intégralité d’une pièce dedans. Idéal pour la surveillance, il était notamment très présent chez les banquiers ou les propriétaires soucieux. Mais ce n’est pas là sa seule particularité. Les branches d’un miroir soleil Chaty Vallauris sont originellement en métal doré. Enfin, pour discerner un vrai d’un faux, il convient de jeter un coup d’oeil à l’arrière de l’objet. Si vous trouvez un cercle de carton estampillé Chaty Vallauris AM, alors il s’agit bien d’un modèle original ! Le nom quant à lui, vient en fait du lieu de production desdits miroirs. En effet, à partir de 1950, la fabrication se poursuit à Vallauris dans les Alpes-Maritimes.À l’époque, le miroir soleil Chaty Vallauris orne les intérieurs des maisons bourgeoises. Son prix est exorbitant et seulement quelques familles riches peuvent se permettre de s’offrir un tel objet. Fortement apprécié pour sa délicatesse et la lumière qu’il diffuse, on l’expose alors avec beaucoup de fierté. Déjà à ce moment, il outrepasse sa fonction première et devient un élément de décoration à part entière. On l’expose, finalement, un peu comme on le fait aujourd’hui. Il prend place au-dessus de la cheminée ou encore entre l’enfilade du salon et le canapé. L’important c’est qu’on puisse le voir et que lui aussi, puisse nous voir…Pour tous renseignements (visite, retrait, transport, photos supplémentaires, restauration, etc…) contactez Franck au 0676291864.

25 autres produits dans la même catégorie :